Pourquoi We are Happy Workers ?

Lorsqu’on travaille dans un état d’esprit positif, la performance s’améliore à de multiples niveaux, qu’il s’agisse de productivité, de créativité ou d’engagement.

unnamed

Le constat est sans appel

La qualité de vie au travail intéresse les salariés. En effet, plus de huit salariés sur dix se disent concernés par cette thématique*.

  • Sur une échelle de 1 à 10, les salariés donnent une note moyenne de 4,8/10 à la qualité de vie au travail*.
  • Améliorer le niveau de motivation de leurs collaborateurs (5,25 sur 10 en moyenne) est un défi majeur pour les entreprises*.

(source Deloitte – Avril 2015)

La pratique d’un exercice positif rapide chaque jour, ne serait-ce que pendant trois semaines, peut avoir un impact durable. Extrait d’un étude menée par Shawn Achor PDG de Good Think Inc et auteur de The Happiness Advantage.

Par exemple, en 2008, juste avant la pire saison fiscale jamais connue depuis des décennies, j’ai travaillé avec des fiscalistes de KPMG à New York et dans le New Jersey pour voir si je pouvais les aider à être plus heureux. Je leur ai demandé de choisir une des cinq activités suivantes liées à un changement positif :

  • Noter trois choses pour lesquelles ils sont reconnaissants ;
  • Ecrire un message positif à une personne de leur réseau de soutien social ;
  • Méditer à leur bureau pendant deux minutes ;
  • Faire du sport pendant 10 minutes ;
  • Prendre deux minutes pour décrire, dans un journal, l’expérience la plus significative qu’ils ont vécu lors des dernières 24 heures.

Les participants ont effectué l’activité qu’ils avaient sélectionnée tous les jours pendant trois semaines. Plusieurs jours après la fin de la formation, nous avons évalué les participants ainsi qu’un groupe témoin afin de déterminer leur sentiment de bien-être général. Dans quelle mesure se sentaient-ils impliqués ? Etaient- ils déprimés ? Pour chaque mesure, les résultats du groupe expérimental étaient nettement meilleurs que ceux du groupe témoin. Lorsque nous avons testé à nouveau les deux groupes, quatre mois plus tard, le groupe expérimental obtenait toujours des notes bien plus élevées en termes d’optimisme et de satisfaction personnelle. 

Un seul exercice rapide quotidien a permis à ces fiscalistes d’être plus heureux plusieurs mois après la fin du programme de formation. Le bonheur était devenu une habitude.

Et si vous releviez le défi du bonheur en entreprise ?